Les oubliés de Prémontré

Une maison de fous survit à la folie des hommes |

Quand la guerre s’abat sur l’asile de Prémontré, son équipe est totalement désarmée et incapable de protéger, nourrir et encore moins guérir les quelques 1300 malades de l’établissement.

Le directeur et une grande partie du personnel abandonnent le navire aux envahisseurs, mais l’intendant et Clément mettront tout en œuvre pour résister et survivre dans ce contexte de misère et de désolation.

Inspirée de faits réels, cette histoire revêt beaucoup d’intérêts. Le caractère tragique des tumultes de la guerre et le courage de certains pour y faire face sont particulièrement poignants. Le récit nous permet également de constater toutes les avancées de la psychiatrie. A leurs balbutiements au début du siècle dernier, certaines pratiques médicales étaient parfaitement arriérées.

Le dessin élégant participe au réalisme de la reconstitution. A l’image du récit, il dégage autant de dureté que de douceur.

Voilà une histoire discrète, sans démonstration, mais saisissante.

8/10
Dessin : Jean-Denis Pendanx
Scénario : Stéphane Piatzsek
Éditeur : Futuropolis

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :