La saga de Grimr

Une histoire terne dans des paysages majestueux |

Grimr, jeune enfant aux cheveux roux et à la force d’un bœuf, veut accomplir de grandes choses. Lui, le fils de personne, veut se construire une réputation qui lui survivra des siècles après sa mort. Mais survivre en Islande à l’époque moyennageuse, relève de l’exploit.

L’auteur a tenté de renouer avec les légendes en construisant une histoire populaire et fabuleuse. Et ce personnage à qui rien est épargné est attachant. Pourtant, l’histoire de Grimr m’a semblé un peu terne et le scenario manque de piquant !

En revanche, l’ambiance qu’a su composer Jérémie Moreau est remarquable. Tremblements de terre, éruptions volcaniques, orages, neige, et autres geysers,… les éléments se déchainent sur cette ile dangereuse. L’auteur nous offre des paysages majestueux. Les couleurs et la lumière qui s’y dégagent sont très belles. Les angles et perspectives savamment choisis.

Un très joli dessin au trait vif qui constitue, selon moi, le seul argument.

6/10
dessin et scénario : Jérémie Moreau
éditeur : Delcourt

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :