Love in Vain

C’est noir, c’est intense, c’est génial |

Nul besoin d’être amateur de blues pour goûter à cette formidable bande dessinée sur Robert Johnson, le bluesman de légende. Celui dont la musique aurait inspiré les Clapton, Stones, Dylan et autres monstres de notre musique contemporaine. Ce personnage – qui prétendait avoir vendu son âme au diable en contrepartie de ses dons de guitariste – a également inspiré Mezzo et Jean-Michel Dupont qui nous livrent une bande dessinée magnifique en tous points.

Ce qui m’a happé dans un premier temps ce sont ces dessins d’un noir intense, d’où se dégage énormément de force et de caractère. On navigue avec émerveillement de planche en planche, toutes plus sublimes les unes que les autres. Le trait peut paraître sévère et gras, mais il est d’une très grande expressivité. L’effet narratif est par ailleurs très réussi. On se laisse susurrer à l’oreille le parcours énigmatique de Johnson par une voix amusée et inquiétante dont l’identité n’est révélée qu’à la fin.

C’est également une édition de très haute facture : format à l’italienne, papier mat ivoire, couverture et reliure soignées, cahiers et dessins supplémentaires . Tout concourt à faire de cette bande dessinée un chef d’œuvre !

note : 10/10
dessiin : Mezzo
scénario : Jean-Michel Dupont
en savoir plus

1560_couvPlancheS_44344  1560_P2 1560_P7 1560_P9

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :