Frenchman

Des paysages éblouissants, mais un scénario sans éclat –

Par une sombre manipulation, Alban, brave normand de 20 ans, se retrouve sur le pont d’une frégate française en direction de la Nouvelle-Orléans. Le sol de la Louisiane à peine foulé, le jeune paysan se rend coupable d’un meurtre en prenant la défense d’un esclave. Condamné à l’échafaud, il s’enfuit grâce à un trappeur français, un « frenchman » comme les appelaient les américains.

La tête d’Alban est mise à prix, et le voilà maintenant traqué dans les immenses et hostiles territoires de l’ouest. Un voyage interminable à travers les plaines, les rivières et les forêts, à éviter les Pawnees, la tribu d’indiens locale, et les animaux sauvages.

L’essentiel de cette BD réside bien dans ses paysages littéralement peints à l’aquarelle par Patrick Prugne. Un dessin qu’on déguste lentement. L’édition présente également un cahier de croquis commentés par le dessinateur. J’adore ce genre de document qui nous rappelle combien le travail de création est complexe et nécessite beaucoup de talent.

En revanche, la bande dessinée présente des faiblesses dans le scénario et ses personnages. Le fil conducteur est une chasse à l’homme, pourtant j’ai rarement eu peur pour la vie du héro. De la même manière, les personnages ne sont pas assez poussés : un mystérieux sauveur dont on ignore les motivations et une amitié sans réelle origine… dommage.

note : 6/10
scénario et dessin : Patrick Prugne
en savoir plus

preview_pagepreview_page2preview_page3

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :