Rhapsodie en bleu

L’histoire sobre et intense d’une génération sacrifiée par la guerre |

Rhapsodie en bleu raconte le destin dramatique d’Andrea. Dans les années 30, il est encore un jeune homme plein d’enthousiasme et de projets, mais son avenir s’obscurcit définitivement quand le fascisme gagne l’Europe. Andréa quitte alors son Italie natale pour New York, espérant reconstruire une vie normale. Andrea devient Andrew, citoyen américain. Mais guidé par son courage et l’amour de sa patrie, il retournera en Europe pour libérer son pays.

Ce récit s’appuie avec subtilité sur les ressorts habituels mais inépuisables de la guerre : la dramaturgie d’une génération sacrifiée et la violence du racisme.

La narration m’a semblé un peu lente mais c’est le parti pris de l’auteur dont le dessin contemplatif nous offre de large respiration, avec de jolis paysages dans des teintes à dominante bleue.

Sans doute trop lent à mon goût, mais assurément intense et beau.

note : 6/10
dessin et scénario : Andrea Serio
éditeur : Futuropolis
Adaptation d’un roman de Silvia Cuttin

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :