La mort de Staline

Petites manœuvres entre amis |

Le 25 février 1953 Staline meurt. Les hauts dirigeants du parti manœuvrent en coulisse pendant plusieurs jours avant de déclarer officiellement la mort de leur chef.

Les auteurs ont pris quelques libertés assumées avec l’histoire pour nous raconter ces quelques jours de flottement. Leur récit historique, forçant le trait, n’est pas authentique, mais ils ont créé une atmosphère de suspicion et de peur qu’on imagine bien réelle dans l’entourage de Staline après sa mort. Tout le monde complote et chacun se sent comme un condamné en sursis.

Il s’agit d’un volet de notre histoire moderne extrêmement riche et très bien croqué par Fabien Nury et Thierry Robin. L’ambiance est marquée, les personnages caricaturaux, et le scénario bien ficelé (comme souvent avec Nury). C’est efficace.

Une BD en 2 tomes, mais également disponible dans une belle édition intégrale.

note : 7/10
dessin : Thierry Robin
Scénario : Fabien Nury
éditeur : Dargaud

Un commentaire

  1. Je l’ai lu il y a longtemps, je ne me rappelle plus précisément de l’histoire, mais je garde une impression de bonne lecture… C’est un diptyque que je relirais avec plaisir en tout cas.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :