Moi, assassin

Tête à tête avec un assassin artiste |

Rodriguez Ramirez est un expert de l’art cruel, enseignant chercheur à l’université basque et la référence reconnue dans son domaine. La cinquantaine, lunette et visage anguleux, derrière sa couverture de professeur respecté et au-dessus de tout soupçon, se cache un tueur en série, auteur de 34 meurtres ou plutôt 34  » œuvres » uniques. Car Rodriguez se définit lui-même comme un artiste. Ses  » performances « , dont les mises en scène sont aussi macabres que soignées, ont pour titre : « no body », « puzzle murder », « blood, sweat and tears » ou « bloody painting »… je vous laisse imaginer les tableaux.

Altarriba, l’auteur espagnol de cette BD, nous propose un tête-à-tête avec ce personne qui, page après page, meurtre après meurtre, nous déroule sa théorie intellectuelle selon laquelle ses meurtres sont parfaitement justifiés. L’assassinat au rang d’art est une riche idée, mais les explications du personnage pour sa passion sont souvent un peu tortueuses et insistantes.
Le dessin de Keko sert parfaitement le récit. Des aplats noirs relevés par un rouge vif représentant le sang versé par les victimes de Ramirez.

Cette histoire est violente, complexe et dérangeante ce qui représente à la fois son intérêt et son écueil. A vous de voir !

note : 6/10
snério : Antonio Altarriba
dessin : Keko
éditeur : Denoël

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :