Le rapport de Brodeck

Une plongée dans la sombre nature humaine |

Manu Larcenet adapte ici un roman de Philippe Claudel dont l’histoire se déroule après-guerre. Une guerre qui n’a rien laissé du petit village où vivent Brodeck et ses autres habitants. Dorénavant ce sont la peur et le rejet de l’autre qui règnent dans ce village. Et ce sont ces mêmes sentiments qui ont conduit les hommes du village à tuer un voyageur de passage, « l’Anderer » (« l’autre » ). Ils l’ont tué aussi simplement qu’une partie de cartes.

Brodeck n’a pas participé à la tuerie. Il est seul, innocent, parmi les coupables. Mais les hommes du village le charge de rédiger un rapport et d’expliquer ce qu’il s’est passé depuis la venue de l’Anderer et pourquoi son meurtre était inéluctable.

Après Blast, Larcenet livre une nouvelle fois un récit où dominent la noirceur des sentiments et celle du dessin. Le dessinateur fait preuve d’une maîtrise totale du jeu d’ombre et de lumière. Il nous offre une superbe galerie de portraits, des gueules emplies de sauvagerie. Les éléments scénaristiques sont déroulés avec justesse et parcimonie comme pour mieux nous laisser le temps de nous interroger.

Une adaptation puissante et troublante éditée en 2 très beaux tomes.

note : 8/10
scénario et dessin : Manu Larcenet
adapté de : Philippe Claudel
éditeur : Dargaud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :