Kiki de Montparnasse

Une existence intense et peu banale –

Nous connaissons tous cette célèbre photo, le violon d’Ingre, représentant une femme nue aux formes généreuses, les ouïes d’un violon dessinées sur le dos en surimpression. Ce modèle s’appelait Alice Prin avant de devenir Kiki, reine de Montparnasse, dans le Paris bohème et frivole des années 20. Une icône de l’époque et une femme qui a mené, de son enfance jusqu’à sa mort, une existence intense et peu banale.

Une vie intrépide qui a offert beaucoup de matière à Catel et Boquet, les auteurs, pour réaliser cette biographie. Le résultat est réussi et j’ai pris plaisir à découvrir cette femme émancipée qui vivait librement ses amours. Le travail des auteurs est documenté, on peut se référer à un fil chronologique des évènements qui ont jalonné son parcours et une notice biographique de chaque personnage croisé par Kiki : Man Ray, Picasso, Hemingway, Eluard, Aragon, pour les plus connus.

Le dessin noir et blanc est simple et clair. Il contribue à la fluidité du récit et des dialogues.
Une BD intéressante qui séduira les amateurs de biographie ou de cette époque très riche artistiquement.

note : 7/10
dessin : Catel
scénario : José-Louis Bocquet
en savoir plus

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :