Pinocchio

Pinocchio victime d’un auteur angoissé –

Voilà une version malmenée voire salie du conte pour enfants que nous connaissons tous. Ici, Pinnochio est de fer et Jiminy est un cafard. Le ton est donné ; la poésie fait place à la désillusion.

L’auteur nous propose de suivre les mésaventures d’un Pinnochcio égaré dans un monde triste et sans moral. Un récit dans lequel il use et abuse des provocations que je trouve sans intérêt : blanche-neige saute dans le ravin, les 7 nains sont de gros vicelards, les enfants se transforment en loups-garou et le nez de Pinocchio est utilisé comme sex-toy !

L’effet narratif est explicite avec cette dualité représentée par Jiminy et Pinnochio : la conscience et le corps, la parole et le geste, le noir et blanc et la couleur, … Mais franchement l’aspect provocateur du récit n’a pour moi que très peu de sens et discrédite le message.

Monsieur Winchuss, la vie n’est pas aussi noire que vous semblez le penser !

Graphiquement, le dessin nous offre du bon comme du mauvais. Le travail est très inventif et certaines planches sont très jolies notamment une couverture séduisante. Mais le niveau moyen du dessin m’a semblé assez faible au vue des éloges que l’album a reçus.

Bref, je ne comprends pas.

scénario et dessin : Winshluss
note : 3/10
en savoir plus

2 Commentaires

  1. Hello Sully !
    Marrant que tu n’aies pas aimé… C’est vrai que c’est une version un peu dark de pinocchio mais je trouve qu’il y’a quand même un truc super fort graphiquement : entre les pieds nickelés, fluide glacial et franquin… Et puis tout le récit est quand même vachement explicite malgré l’absence de texte, et ça m’a plu aussi. Dans l’ensemble, on retrouve le gros fil rouge de l’histoire, mais dans une version hardcore ; je trouve qu’il fallait y penser, et l’oser…
    C’est assez dans la vague des nouvelles BD, je trouve (notamment de chez Ankhama, par exemple), ou le récit est entrecoupé d’intermèdes servant à asseoir l’ambiance. Mais avec un dessin un peu crado, bien loin de l’effet « flash » de l’infographie…
    En fait, je trouve que c’est une BD super riche et s’il faut dévoyer Pinocchio pour avoir toutes ces idées… Pourquoi pas!?

    Bref… En tout cas, si pour une fois nos avis divergent, je continue de lire tes chroniques avec plaisir, c’est chouette ! 😉

    Biz

    Jules.

    • c’est vrai que beaucoup de lecteurs ont aimé cette BD… pour les mêmes raisons que je suis passé à côté : l’aspect hardcore est pour moi facile et gratuit.
      Après, le dessin, je te l’accorde, a plus de force que certains dessins aseptisés faits en infographie.

      Merci pour tes encouragements !
      J’espère que tes projets tournent : http://hprodfr.wordpress.com/

      Biz
      Sulli

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :