Astérios Polyp

Un graphisme éloquent !

Unanimement considéré comme un brillant architecte, Asterios est un homme suffisant. Mais depuis le départ de sa femme, l’arrogant quinquagénaire s’est éteint. Et l’incendie de son appartement sonnera le début d’une fuite en avant qui l’amènera à reconsidérer sa manière de vivre et toutes ses théories alambiquées.

« Asterios Polyp » marque surtout par sa réalisation graphique étonnante et talentueuse. L’auteur fait preuve d’un sens de l’illustration éloquent. Ne soyez pas effrayés par le choix singulier des tons bicolores, car le moindre trait, forme ou couleur a été pensé pour servir la narration qui alterne intelligemment le passé et le présent.

L’histoire est quant à elle moins brillante. Elle propose une dimension vaguement philosophique et certains passages sont- à l’image de son personnage – un tantinet pompeux.  Mais rien de rédhibitoire qui m’aurait empêché d’apprécier le travail graphique du dessinateur.

Cette jolie BD a été couronnée de nombreuses récompenses lors de sa sortie en 2010, et, de toutes évidences, c’est justifié.

note : 4,5/5
scénario et dessin : David Mazzucchelli
en savoir plus

    

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :